Isle aux Coudres



Billet 33


La charmeuse
C’est du haut de la côte des Éboulements que nous apercevons l’Isle aux Coudres. Pendant les trois prochains jours, nous allons vivre au rythme des marées, respirer l’air salin et sentir la brise omniprésente.

La descente des Éboulements




 L'Isle
Cest un joyau au milieu du majestueux fleuve St. Laurent. 
C’est 1260 habitants.
C’est la tranquillité.
C’est l’accueil chaleureux des insulaires.
C’est un hâvre de paix.


La marée est basse



Les incontournables
C’est en vélo qu’il faut découvrir l’Isle. Comme ce n'est pas la première fois que nous venons à l'Isle voir billet 18 en janvier 2014 cette fois-ci, ce sont quelques éléments de l’histoire de l’Isle qui ont attiré mon attention.





Mais l'Isle se modernise

Belle fenestration

Pour voir ceci à marée basse

Sculture de Brisson 2012


Un arrêt au moulin pour faire provision de  farine fraichement moulue. Vous devinez qu’au déjeuner, demain, nous aurons des galettes de sarazin. 


C'est l'heure de la collation et une visite à la boulangerie Bouchard s'impose pour se sucrer le bec. Après tout, faire du vélo demande de l'énergie.



Je me souviens
Sur l’isle, à une époque, on construisait des voitures d’eau. Je me rappelle avoir vu passer ces goélettes sur la rivière Richelieu dans les années 60.



On reviendra



Ce billet vous parvenait du parc national Frontenac.
Prochain mardi : le billet portera sur le parc Frontenac

6 commentaires:

  1. Où aviez-vous installer votre "campement", di su bord de l'eau? On ne dirait pas un camping.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est au camping Leclerc. Ils ont quelques places directement sur la côte sans services. Mais la vue est magnifique et à cette époque de l'Année nous sommes seul.

      Effacer
  2. Vous me rappelez de beaux souvenirs avec vos belles photos . Oui c'est à vélo qu'on la découvre le mieux.

    RépondreEffacer
  3. Effectivement très bel endroit! Magnifiques photos!

    RépondreEffacer